Le comportement des oiseaux au repos

Comprendre le comportement des oiseaux au repos

Soulever ses ailes :

Cela lui permet de rendre un peu de chaleur, quand l'oiseau a trop chaud. Souvent, c'est un signe de satisfaction ou de soulagement.

Secouer le plumage :

Pour terminer le nettoyage de plumage en se secouant. L’oiseau élimine ainsi les petites particules de peau ou de poussière déposées sur ses plumes.

On peut le voir faire ceci aussi lorsqu'il change d'activité ou bien pour évacuer des tensions.

S'amincir:

Quand il a peur, l'oiseau étire son corps, son plumage étant très près du corps, ce qui donne l'impression que l'oiseau est plus mince. Quand il est stressé, il accompagne ce geste par des halètements, comme s'il était essoufflé.

Battre des ailes :

Les jeunes oiseaux volettent, accrochés à leur perchoir, pour entrainer leurs muscles...

Faire les plumes de sa queue :

Un oiseau qui lisse les plumes de sa queue sur votre épaule est un oiseau qui a confiance en vous, pour lui la queue est quelque chose de grande valeur, c'est son arme pour "draguer ".

Se gonfler :

Pour effrayer un autre oiseau , il gonfle son plumage pour sembler plus imposant. Dans ce but, les ailes sont soulevées, et le bec grand ouvert. Il émet des cris, et commence à passer à l'attaque. Par contre, si le plumage est gonflé, et que l'oiseau est dans un coin de sa cage, c'est le signe d'un état maladif qu'il faut surveiller.

Éternuement :

L'oiseau éternue souvent pour déloger des petites impuretés qui se sont mis dans les narines. Cela lui permet de les nettoyer ; Il n’y a aucun danger. Mais, si les éternuements sont accompagnés d'écoulement nasal, ou si l'oiseau semble fatigué, gonfle ses plumes ou dort plus que d'habitude... il faudra alors surveiller ; vérifier qu'il n'y a pas de poux ou un fumeur à proximité. Pour un perroquet une visite chez le vétérinaire s'impose.

Se faire le bec :

Après avoir mangé, l'oiseau se frotte le bec contre son perchoir pour le nettoyer et pour l'entretenir.

Étirer une patte :

De temps en temps, l'oiseau étire une patte et l'aile correspondante. On peut le comparer à notre étirement pour se détendre après une position fatigante. En étirant la patte, elle serre en même temps ses ongles, ce qui lui permet de détendre ses pattes.

Bâillement :

Les oiseaux baillent, tout comme nous, en ouvrant très grand leur bec. Si votre oiseau bâille souvent, il manque peut-être d'air frais ; il faut alors aérer la pièce.

Se tenir sur une patte:

Après s'être étiré, l'oiseau replie souvent une patte sous son ventre, et son plumage gonfle. C'est sa position pour dormir, bien qu'il se repose aussi sur ses deux pattes. Un oiseau se reposant sur une patte est un oiseau en bonne santé.

Enfouir le bec dans son dos :

L'oiseau tourne sa tête de 180°, c'est ce qu'il fait en cachant son bec dans les plumes un peu ébouriffées de son dos. Il dort dans cette position et se repose ainsi dans la journée.

 Le sommeil :

Même si votre oiseau fait des micros siestes dans la journée, c’est la nuit que le sommeil sera réparateur. Veuillez à ce qu’il dorme au moins 12 heures !

Si vos oiseaux sont à l'extérieur, le problème ne se pose pas, car ils dormiront au coucher du soleil ; cependant il faut noter que leur sommeil est très fragile, car l’ouïe et l’odorat restent en éveil constant. L'oiseau peut se réveiller très facilement à l’approche d’un  prédateur. A noter que l’oiseau durant son sommeil, ouvre son oeil entre 5 et 40 fois par minute, en fonction de la saison et de l’espèce. Si votre oiseau est à l'intérieur et que vous êtes amené à veiller  tardivement, changez le de pièce ou couvrez la cage avec une couverture.

Si l’oiseau est fatigué, il sera agressif, et plus vulnérable à certaines maladies.

Vous aurez remarqué que les oiseaux se perchent très souvent en hauteur, quelles que  soit l’espèce et ses conditions de vie ; ils craindront toujours les prédateurs, et se sentiront plus en sécurité perchés le plus haut possible.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site